Auprès de Nisargadatta Maharaj PDF

Ce jour-là, quelques visiteurs se trouvaient dans une petite pièce mansardée dans les ruelles de Bombay, dans une zone appelée Khetwadi.


ISBN: 2863162659.

Nom des pages: 190.

Télécharger Auprès de Nisargadatta Maharaj gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

David Godman, à l’occasion d’un entretien improvisé avec son amie Harriet, est conduit 23 ans après les faits à faire revivre les quatre années (1978-1981) où il a régulièrement rendu visite au « Maître spirituel » Nisargadatta Maharaj, dans la ville de Bombay. L’Inde, on le sait, est féconde en lignées de « Maîtres spirituels », de Gurus, et Maharaj ne déroge pas à cette tradition. Mais il apparaît comme un cas particulier, et probablement unique. C’était un « être de connaissance » (Jnânî, en sanskrit) tout à fait incandescent. De lui émanait une énergie radioactive que les visiteurs, souvent intimidés, percevaient comme celle d’un orateur impétueux, voire irascible, et même agressif. En réalité, son enseignement ne visait qu’une seule chose essentielle : « Planter ses mots directement dans la conscience » de ses visiteurs ou adeptes, et éviter à tout prix de gorger de concepts l’intellect des « chercheurs de vérité ». Au fil de l’entretien, David Godman voir remonter à la surface maints événements noyés dans l’eau dormante de sa mémoire, sans jamais avoir été effleuré par le souci d’en tirer la substance d’un livre de souvenirs. Il nous introduit dans la petite pièce où Maharaj accueillait des visiteurs venus du monde entier, au premier étage de sa maison, dans un quartier populeux de Bombay. Matin et soir avaient des séances de questions-réponses, c’est ce que Maharaj affectionnait le plus. Le récit de David Godman possède tout à la fois la fraîcheur de l’instant vécu et le recul avisé de l’observateur conquis. Il est témoin fidèle, sans mission d’enquêteur ni réflexe de croyant : une empathie éclairée. Nisargadatta Maharaj semble n’avoir eu qu’une seule et unique préoccupation : faire disparaître la carapace des identités illusoires, pour que chaque individu parvienne à sa vraie nature : la conscience qui ne connaît ni limites ni formes.

Augmentez la conviction que vous êtes la conscience sans forme. Être attaché à son nom et à sa forme, c’est de l’égoïsme. Cependant, mon ami George l’a peut-être mieux dit quand il a dit: «Pour moi, c’est comme si Maharaj me tirait des balles.» Car, Maharaj était toujours percutant et précis.

Le samadhi était intense pendant plusieurs heures et durait peut-être 3 ou 4 jours. Cependant, votre tendance à l’intolérance et aux préjugés peut offenser votre entourage. Pays: Italie, Roumanie, Sicile, Tchécoslovaquie, Irak, Liban, Sud de la France. Beaucoup ont noté à quel point Maharaj était particulièrement libre et comment il s’abstenait activement de juger les autres ou de faire des règles qu’ils devraient suivre.