Théorie du droit et science PDF

Elle a soutenu que les philosophes devraient aussi être sceptiques face à la «réduction horizontale», l’idée que les modèles et les généralisations ont une large portée.


ISBN: 2130458599.

Nom des pages: 176.

Télécharger Théorie du droit et science gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La philosophie du droit ne se développe pas – ne s’est jamais développée en vase clos. Elle se nourrit de l’air du temps. La philosophie positiviste du XIXe siècle s’est traduit au niveau de la pensée juridique, d’une part, par l’ambitieuse visée – qui a depuis fait long feu – d’une « élaboration scientifique » du droit et, d’autre part, par le courant – plus vivace – du « positivisme juridique » prétendant reconnaître à la théorie dogmatique du droit la même essence et le même statut, et en particulier les mêmes obligations de « réalisme » et « d’objectivité », qu’aux sciences de la nature. Il était normal que les nouvelles conceptions « postpositivistes » qui se sont formées au cours des dernières décennies au sujet de la science, de la relativité de ses démarches et de ses résultats, de la non-neutralité, de l’opacité et du « constructivisme » de sa médiation, fassent jaillir de nouveaux débats sur la prétention à la scientificité de la théorie du droit : la réflexion épistémologique est, de fait, l’un des grands chapitres de la philosophie du droit à l’ordre du jour.
Dans le cadre de son séminaire international de l’année 1992-1993, le Centre de Philosophie du Droit de l’Université Panthéon-Assas (Paris II) a convié à débattre sur ce terrain quelques-uns parmi les plus éminents philosophes et juristes européens : leurs contributions, qui se trouvent rassemblées dans le présent ouvrage, constituent une somme très riche et dont l’importance, tant pour la pensée juridique que pour la pensée scientifique elle-même, ne saurait échapper.
RA.

Ce que RD dit, c’est que l’évolution observée ou supposée comme étant en train de se produire est un fait. Les lois et les théories étaient utiles non seulement pour fournir des bases à la prédiction et à l’intervention, mais aussi pour fournir une explication des phénomènes naturels. Alors que l’énoncé «Toutes les sphères d’uranium ont un rayon inférieur à un kilomètre» est une question de droit naturel (les grandes sphères d’uranium seraient instables en raison des propriétés physiques fondamentales), l’énoncé «Toutes les sphères d’or ont un rayon inférieur à un kilomètre « Exprime simplement un accident cosmique.

Sacrifions un pion pour un avantage stratégique et martelons un message clair que tout le monde peut comprendre, et qui est indéniablement vrai dans le sens quotidien. Expériences de pensée ainsi que déductions de postulats philosophiques. Des tests d’ADN ont révélé plus tard que ce chien domestiqué était apparenté au loup gris. Les républicains peuvent ne pas être aussi religieux qu’ils prétendent l’être.